AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Aurobindo - Savitri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athena
Initié au Grand Art de l'Astral
Initié au Grand Art de l'Astral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 253
Age : 44
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Aurobindo - Savitri   Mar 15 Sep - 11:30

Un français, Joël a traduit magnifiquement d’une manière très poétique le texte extraordinaire "Savitri" d’Aurobindo, et il est disponible sur le net :

Petit extrait….

"O âme, n'expose pas ton royaume à l'ennemi ; accepte de cacher le sceptre de ta félicité de peur que le Temps et le Destin ne trouvent leur voie et viennent frapper leurs coups retentissants à ta porte. Cache pendant que tu le peux le trésor de ton moi séparé derrière le rempart lumineux de tes profondeurs, jusqu'à ce qu'il ait grandi comme une province d'un empire plus vaste. Car ce n'est pas seulement pour l’individu que le Moi est conquis : ne te contente pas d'avoir seulement gagné un royaume ; n'hésite pas à tout risquer pour faire tien le monde entier, emploie ta force à envahir de plus grands territoires. Ne crains pas de t'annuler pour que tu puisses devenir tout ; livre-toi au vide du Suprême de sorte que tous puissent atteindre son absolu à travers toi.

Accepte d'être petite et humaine sur Terre, interrompant ton état divin qui vient de naître, de sorte que l'homme puisse trouver en Dieu son moi intégral. Si tu penses n'être venue que pour ton propre salut, esprit immortel dans le monde mortel, pour fonder dans la nuit de Dieu ton propre royaume de lumière, comme une unique étoile surplombant le domaine de l'Inconscient ou une seule porte dans l'Ignorance ouverte sur la lumière, quel besoin avais-tu de venir tout court ?

Tu es venue dans la bataille de ce monde pour aider une race mortelle, aveugle et misérable, pour ouvrir à la Lumière des yeux incapables de voir, pour faire descendre la félicité dans le cœur de l'angoisse, pour faire de ta vie un pont entre la Terre et le Ciel ; si tu as l'intention de sauver l'univers en détresse, tu devras ressentir la vaste souffrance universelle comme la tienne : tu devras endurer l'angoisse que tu prétends vouloir guérir ; celui qui apporte le jour doit marcher dans la nuit la plus noire.

Celui-là dont l'intention est de sauver le monde, devra partager sa souffrance. Car s'il ne connaît pas la douleur, comment peut-il prétendre la guérir ? S'il flâne trop loin par-dessus la tête du mortel, comment peut-il espérer que le mortel puisse un jour atteindre ce sentier vertigineux ? Mais s'ils voient l'un d'entre eux escalader les pics célestes, alors les hommes espéreront réaliser cette ascension titanesque. Dieu doit naître sur Terre à l'image de l'homme, de sorte qu'à partir de son humanité l'homme puisse grandir à l'égal de Dieu.

Celui qui prétend sauver le monde doit être un avec le monde, doit contenir dans l'espace de son cœur toutes les créatures qui souffrent, et porter l'angoisse et la joie de tout ce qui vit. Son âme doit être plus vaste que l'univers et percevoir l'éternité comme sa substance même ; rejetant l'illusion personnelle des heures, il doit se reconnaître comme étant plus ancien que la naissance du Temps, et voir la création comme un incident dans sa conscience, Arcturus et Belphégor comme des étincelles de feu gravitant dans un coin de son moi sans limites, la destruction du monde, une tempête insignifiante et brève dans l'infini calme qu'il est devenu. Si tu voulais bien relâcher un peu la longue chaîne, et te détacher du monde que l'Intellect a bâti, de la sélection de ton mental parmi l'Infini, du brillant de tes sens sur la danse de l'Infinitésimal, alors tu comprendrais l'origine de ce formidable esclavage. Bannis de toi toute pensée et deviens le vide de Dieu.

Alors tu découvriras l'Inconnaissable et en toute conscience le Supraconscient se développera sur tes sommets ; la vision de l'Infini fusera de ton regard, tu pourras regarder droit dans les yeux de l'Inconnu, trouver la Vérité cachée dans les objets nuls ou faux, derrière les choses connues découvrir les coulisses du Mystère. Tu seras une avec la réalité nue de Dieu et le monde miraculeux qu'il est devenu et le miracle encore plus divin à venir, lorsque la Nature qui est encore Dieu inconscient deviendra transparente à la lumière de l'Eternel, verra à travers sa vision, s'élancera d'un pas puissant, et que la vie débordera d'une joie spirituelle, et que la Matière sera devenue la fiancée volontaire de l'Esprit. Consens à devenir à la fois rien et personne, dissous le travail du Temps, rejette ton mental, retire-toi de la forme et du nom. Annule-toi toi-même de sorte que Dieu seul puisse exister."
Savitri, en VII-6 :

Source :

http://savitri.x-air.in/files.html

http://www.scribd.com/doc/14165447/Aurobindo-Savitri-en-francais


Sri Aurobindo : http://fr.wikipedia.org/wiki/Aurobindo_Ghose

« Sri Aurobindo explique dans une lettre le symbolisme de son poème épique, Savitri :
“La légende de Satyavane et de Savitri est présentée dans le Mahabharata comme une histoire d'un amour conjugal conquérant la mort. Mais ainsi que l'indiquent de nombreux détails, cette légende est, sous l'anecdote humaine, l'un des nombreux mythes symboliques du cycle védique. Satyavane est l'âme qui porte en elle la divine vérité d'être, mais est descendue dans les serres de la mort et de l'ignorance ; Savitri est le Verbe Divin, la fille du Soleil, la déesse de la suprême Vérité qui descend et naît pour sauver ; Ashwapati, le Seigneur du Cheval, son père humain, est le Seigneur de la Tapasya, l'énergie concentrée de l'effort spirituel qui nous aide à nous élever des plans mortels aux plans immortels ; Dyumatsena, les Seigneur des Armées de Lumière, père de Satyavane, est le Mental Divin frappé ici de cécité, perdant son royaume céleste de gloire. Toutefois, il ne s'agit pas seulement d'une allégorie, les personnages ne sont pas des qualités personnifiées, mais des incarnations ou des émanations de Forces vivantes et conscientes avec lesquelles nous pouvons concrètement entrer en contact et qui revêtent des corps humains pour aider l'homme et lui montrer le chemin qui va de son état mortel à une conscience divine et une vie immortelle.”
« La naissance de Savitri est une bénédiction accordée par la Déesse suprême au Roi Aswapati, le yogi qui cherche le moyen de délivrer le monde de l'Ignorance. Le poème s'ouvre avec l'Aube ; Savitri, “ce puissant cœur silencieux” s'éveille le jour du destin, le jour où Satyavane doit mourir.
C'était l'heure avant l'éveil des Dieux.

Source : http://www.ire-miraditi.org/publications/savitri.html

C'est un peu long, mais si beau...et donne des ailes à mon âme...

Athena
Revenir en haut Aller en bas
 
Aurobindo - Savitri
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la vie dans la vie de Lizelle Reymond
» sos d'une infp en détresse
» Le Dalaï Lama et le Bouddhisme tibétain : aux sources de l'occultisme !
» Qu'est ce que le supramental?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROSOFIA & autres Sciences Sacrées :: Salon Astral :: Ouvrages entre Ciel et Terre...-
Sauter vers: